Présentation du CSE

Le Comité Social Economique Sud MANPOWER est une entité à part entière à but non lucratif.

Le siège du CSE SUD est situé à Toulouse et couvre le grand sud.

Les membres du Comité d'Etablissement sont renouvelés par des élections, tous les 4 ans. Ils sont élus par les :

Salariés Intérimaires Salariés Permanents
Il faut avoir une ancienneté équivalente à 455 heures au cours des 12 mois qui précédent une date précise arrêtée par la Direction Manpower et être en mission ce jour là. Il faut avoir au moins 3 mois de présence dans l'entreprise et n'avoir aucune condamnation.

Notre région

Le CSE SUD s'étend sur 28 départements :

Alpes de Hautes-Provence, Alpes-Maritimes, Ariège, Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Cantal, Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Dordogne, Gard, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Haute-Vienne, Hautes-Alpes, Hautes-Pyrénées, Hérault, Landes, Lot, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var et Vaucluse

Qui a droit aux avantages ?

Pour bénéficier des avantages proposés par le CSE, vous devez remplir les conditions suivantes :

Ayant-droit
Tout(e) salarié(e) intérimaire, CDII, permanent(e) (CDI, CDD, stagiaire, alternant(e) rattaché(e) à une unité de travail dépendant du CSE Sud Manpower.
Avoir été en mission dans les 45 jours calendaires avant la demande. Ce délai prend effet à compter du dernier jour de la dernière mission figurant sur le bulletin de salaire.
Bénéficiaire
Conjoint(e), Concubin(e) ,Enfant(s).
Tiers extérieurs
Père, mère, frère, soeur, ami(e).

Cas particuliers AYANT DROIT

Salarié(e) en accident de travail/trajet, maladie professionnelle, arrêt maladie, congé parental :
Les droits au CSE sont maintenus durant 3 ans à compter du début de la suspension du contrat de travail pour tout salarié ayant-droit au CSE, sans distinction du contrat de travail au moment de l’arrêt de travail.
Le salarié devra fournir avec son dossier complet tous les documents justificatifs consécutifs à son arrêt quel qu’en soit la raison (déclaration d’AT, indemnité journalières, prolongations, autorisation congé parental…).

Salariée en congé maternité :
Les droits au CSE sont maintenus à condition que le congé maternité ait débuté dans les 45 jours qui suivent la fin de mission du salarié sur justificatif de la sécurité sociale et sans distinction du contrat de travail au sein de l’entreprise.